Rencontre avec Jean-Claude et Blandine

A l'occasion de leur retour en France après un joli périple en Europe de l'Est, Blandine et Jean-Claude ont l'excellente idée de venir chercher un peu de fraîcheur dans nos belles montagnes Hautes-Alpines. Après avoir échangé pendant des mois (années ?) par Internet, c'est enfin l'occasion de se rencontrer pour de vrai. Nous leur proposons donc de venir dîner à la maison pour avoir le temps de faire connaissance de bien discuter. Les pitchounes profitent de l'occasion pour emmener en balade Jude, leur chienne un peu fofolle mais tellement adorable !

Premier jour : Champsaur - Combeau

Chargé de l'organisation des randonnues pour les deux jours à venir, il me faut conjuguer avec de nombreuses contraintes, notamment celle de l'affluence des vacanciers sur nos sentiers et de la météo changeante. Je propose donc une première journée dans le bas Champsaur et une autre dans le sud Dévoluy, histoire de varier les plaisirs. C'est ainsi que nous nous retrouvons à Saint-Léger-les-Mélèzes où nous attaquons une partie de la montée en voiture avant d’attaquer les choses sérieuses...

1450093

J'apporte quelques légères variantes à l'itinéraire pris il a quelques semaines vers Combeau, notamment au départ : toujours aussi peu fan de la descente par la piste forestière, je tente une "trace" juste moins pire que le précédente ! Une descente un peu raide dans les herbes hautes et bien humides dans laquelle mes hôtes ont la gentillesse de masquer leur inquiétude que toute la randonnée se déroule dans les mêmes conditions... Mais nous retrouvons bien vite la piste de Coste-Belle la bien nommée avec sa vue sur toute la barrière Est du Dévoluy, la vallée du Drac et le secteur du Vieux Chaillol.

Img 20180808 104235

La piste forestière est ici bien agréable mais je regrette toutes les fleurs magnifiques qui égayaient la balade il y a seulement un mois et demi. Pas grave les conversations compensent largement le manque. Et puis il y a toujours quelques ruisseaux sympas :

1450095

La piste devient ensuite un peu plus physique et nous amène sur la zone délicate où le sentier disparaît dans la végétation. Chacun y va de son pronostic avec ses outils modernes, mais c'est finalement Blandine qui prend les devants, grimpant tout droit dans une ancienne et sauvage pente de débardage. Bingo, elle tombe bien sur notre joli sentier de montagne et nous lui emboitons le pas. Avec la présence de Jude, Blandine craignant la présence de patous, nous suivons bien les pistes que j'avais allègement coupées.

Lorsque nous rejoignons la piste principale menant aux alpages de Combeau, je sais que nous risquons de rencontrer du monde, ce qui n'a pas loupé mais nous avons toujours eu le temps de nous recouvrir. Midi sonnant, nous décidons de faire une pause pic-nique quelques centaines de mètres avant d'atteindre la cabane de Tante Yvonne :

1450099

Nous essayons de trouver l'improbable place idéale : pas trop proche du sentier ni en pente, à l'ombre, sans trop de fourmis voraces ! On y est presque arrivés... jusqu'à ce que la malheureuse Jude découvre un nid de ce que je suppose être des guêpes ! Plus de peur que de mal, nous finissons le repas un peu plus loin au soleil.

Du coup, nous ne nous éternisons pas et reprenons la montée au milieu de ces beaux alpages où je suis surpris de ne pas voir de troupeau. C'est une double chance car il n'y a pas à avoir d'inquiétude pour Jude avec les patous et ça nous permet d'observer, le regard attendri, une bonne dizaine de marmottes. Jean-Claude et Blandine tentent quelques clichés, mais nous ne sommes pas équipés pour cet exercice. En revanche, pas de problème pour une belle "liberté de la fesse" !

1450103

Faut dire qu'avec un tel paysage, la mise à nu peut se faire à bien des niveaux !

1450101

Nous poursuivons jusqu'à la Croix de Combeau qui offre la plus belle vue sur la vallée du Drac avant d'entamer la descente du retour. A mi-chemin apparaissent au loin les pistes de ski de Saint-Léger ; la piste forestière est maintenant facile et nous progressons vite tout en continuant à discuter lorsque nous croisons deux VTT-istes. Nous avons tout juste le temps de nous recouvrir, ce qui de toutes façons n'allait pas tarder puisque nous ne sommes plus qu'à quelques dizaines de mètres de la voiture.

1450113

Et voilà, fin de cette douce parenthèse de liberté où nous avons pu être nu pendant la quasi totalité des 5h30 de cette randonnue durant laquelle nous avons parcouru 13,5km et 580m de dénivelée.

Nous redescendons jusqu'à la station où Blandine et Jean-Claude me proposent une boisson rafraîchissante, le temps de faire le point sur notre sortie du lendemain. Sortie délicate car les prévisions météo sont mauvaises avec des orages dès la fin de la matinée. J'avais initialement prévu de monter à Charajaille et Goueyran mais c'est peut-être trop risqué si la pluie joue des siennes. Autre possibilité, moins risquée, la Col de Lauteret. Nous prévoyons donc de nous retrouver de bonne heure à Veynes...

Deuxième jour : Dévoluy - Col de Lauteret

Finalement, nous nous retrouvons à la Cluse. Excellent choix compte-tenu de la présence de quelques gouttes avant même 8h00 ! Sentant que le temps nous serait compté, je propose de faire une partie du dénivelé en voiture, privilégiant ainsi la deuxième partie de l'itinéraire qui offre les plus belles vues. En sortant de la voiture, la fraîcheur m'incite à garder le T-shirt mais il ne fait finalement pas si frais et je m'en débarrasse bien vite !

Img 20180809 083659

Ah... Voilà pourquoi j'aime tant ce secteur et le faire découvrir à nos amis :

Img 20180809 084825

Je profite de ces quelques lignes pour remercier Jean-Claude et Blandine pour ces photos car j'ai préféré laisser mon appareil photo à l’abri et, dans ma précipitation, j'ai oublié mon smartphone dans la voiture ! Quand on n'a pas de tête, on n'a pas non plus de photos... Sauf à compter sur les copains qui en ont davantage !

Un peu éprouvé physiquement par notre randonnue de la veille, je n'ai pas le courage d'accompagner J-C sur ce rocher pour une nouvelle Liberté de la Fesse face à la Montagne d'Aurouze :

Img 20180809 090634

Par moments, de petites averses incitent à se couvrir ; mais sans vêtements, tant qu'elles ne durent pas trop longtemps, ça reste supportable. Il faudra une averse un peu plus dense pour que nous enfilions tous trois nos ponchos.

Img 20180809 090809

Blandine et moi le garderons jusqu'au col ; Jean-Claude, plus téméraire, s'en débarrassant dès que possible. Il faut dire qu'en plus d'être assez désagréable à porter, on se retrouve vite trempé par notre propre sueur.

A l'approche du col, nous apercevons du monde. Il s'agit en fait d'un groupe de cinq filles qui font une pause à ce joli point de vue pendant leur randonnée équestre. Souhaitant avoir quelques informations sur leur périple, je commence à discuter avec l'accompagnatrice. Il s'agit en fait d'une sortie sur 6 jours avec hébergement et repas en gîtes forestiers organisée par le centre équestre Les sabots de Vénus à La-Roche-des-Arnauds. Je connais la plupart des parcours, ça a l'air vraiment sympa !

Pendant ce temps-là, les autres filles sont intriguées par la jupette de J-C et sa capacité à être quasi-nu avec un tel temps. Ni une ni deux, Blandine et Jean-Claude leur annoncent qu'il était nu quelques minutes auparavant et d'entamer la discussion sur la randonnue ! Nous restons une grosse vingtaine de minutes à discuter dans la bonne humeur avec ces super nanas, plaisantant dans un premier temps, puis un peu plus sérieusement sur notre façon de vivre notre naturisme. Commençant à nous refroidir, et bien qu'elle soit charmante, nous ne pouvons rester trop longtemps en leur compagnie. Au moment de partir, nous reprenons notre tenue favorite et avons même le privilège de jouer les modèles nus pour un souvenir dont elles se souviendront sûrement longtemps... Et nous aussi !

Img 20180809 100353

Je dois bien l'avouer c'est la rencontre la plus sympa que j'ai pu faire en randonnue. De quoi bien réchauffer le cœur quand la météo ne joue pas le jeu.

Img 20180809 101107

Lorsque les premiers coups de tonnerre grondent, Blandine, qui n'apprécie guère les orages, accélère le pas. Jean-Claude et moi poursuivons à notre rythme, profitant tout de même de la beauté du paysage et de la flore :

Img 20180809 092039

Cette randonnue étant exceptionnellement courte, à peine de plus de 6km avec 350m de dénivelée, nous retrouvons bien vite la voiture et sa douce protection.

Arrivés au camping-car, je suis convié à partager le déjeuner et nous avons à peine le temps de nous déséquiper que l'orage s'abat finalement sur nous. Nous avons une pensée émue pour nos cavalières qui sont sous cette grosse averse ! Bien installés sur la banquette, prêts à prendre l'apéro, elles arrivent à notre niveau, trempées. Alors pour les consoler, en bon samaritain, Jean-Claude leur propose un petit verre de Banyuls qu'elles acceptent de bon cœur. A leur tour, elles doivent reprendre le cours de leur randonnée pour les quelques kilomètres qui les séparent encore de leur gîte.

Le bon repas de Blandine avalé, c'est à mon tour de prendre congé et laisser nos amis poursuivre leur périple vers la Drôme voisine. Encore un grand merci à vous pour tous ces bons moments passés ensemble (et une grosse caresse à la fofolle).

Champsaur Dévoluy Randonnue

  • 1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires

  • Philippe
    • 1. Philippe Le 28/09/2018
    Merci Franck pour ce joli décor. Très belle photo, c'est magnifique.
    Au plaisir. Philippe
  • JC
    • 2. JC Le 19/08/2018
    Merci Franck pour cette mise en mots et en images, ça fait du bien de te lire. Et tu as bien su relater cette sympathique rencontre au col.
    A bientôt j'espère.
    Bonjour JC,
    De rien, ces deux journées méritaient largement d'être relatées. Et dès que vous vous reperdez dans le coin, faites-moi signe !
    Franck

Ce site traite de naturisme, conformément à la définition donnée par la Fédération Naturiste Internationale (INF-FNI) : "Le naturisme est une manière de vivre en harmonie avec la nature caractérisée par une pratique de la nudité en commun qui a pour but de favoriser le respect de soi-même, le respect des autres et celui de l'environnement".

L'éthique naturiste doit y être respectée. Merci d'en tenir compte dans vos propos.

Bonne visite.