Dévoluy - Fontaine de Bure

Grandes vacances obligent, je privilégie un itinéraire où le risque de rencontres est limité. Je retourne donc dans le secteur de Matacharre que j'ai déjà bien parcouru depuis le début de la saison. Mais il me reste encore quelques zones à découvrir, notamment une belle boucle se rapprochant du Col de Rabou et du Petit Buëch.

Malheureusement, une fois encore, les prévisions météo pour ce jour sont plutôt mauvaises et je m'attends déjà à devoir rebrousser chemin. Pas grave, ce sera l'occasion d'y retourner, hihi ! Et puis, en arrivant, il y a tout de même de quoi être confiant :

Dscf0381

Le départ, déjà nu, est identique à la randonnue du sentier des cabrettes mais je poursuis jusqu'au Col de Conode où sont stationnées les véhicules des membres d'une association faisant des fouilles archéologiques à la Chartreuse de Bertaud située bien en aval. Je mets mon pagne au cas où, mais je ne verrai personne. De là, deux possibilités s'offrent à moi et je choisis... la moins bonne ! Après la montée du col, je redescend, toujours par une large piste, avant d'entamer une remontée par un petit sentier caché que j'ai localisé grâce à mon GPS.

Je traverse un pâturage, contourne un troupeau de vaches puis, à flan de colline, j'essaie tant bien que mal de suivre un sentier qui n'existe plus guère que sur les cartes, la végétation l'ayant presque entièrement recouvert. Là encore, le GPS est un allié utile pour confirmer ma trajectoire.

Dscf0413

Le ciel s'est vite couvert et, dès 11h30, je reçois les premières gouttes pourtant prévues seulement à partir de 14h00. Rien de dramatique, ce n'est qu'une courte ondée de type normande mais j'envisage déjà le repli. Un orage à cette altitude n'est pas à prendre à la légère malgré ma tenue de secours et le poncho de pluie calés au fond du sac à dos.

De toutes façons, les jambes sont lourdes après une semaine bien active, alors je me contenterai de repérer le sentier à suivre car celui-là, même sur les cartes, est en partie inexistant. Malgré tout, je le repère sans mal sur le versant me faisant face :

Dscf0409

Restera tout de même un doute sur les passages dans les pierriers et goulets sur la première partie ; la suivante, sur la crête, ci-dessous ne devant pas poser de problème :

Dscf0410h

Je poursuis, me rapprochant du Pic de Bure mais ma progression est alors ralentie dans l'alpage par une haute et dense végétation dont se régaleront bientôt les vaches.

Dscf0414

Certaines plantes m'arrivent à la poitrine et je suis même contraint de remettre mon pagne pour me protéger de leur agression ! J'ai beau ne pas être bien grand, ça fini de me motiver à entamer ma "boucle" de retour. A l'estime, je me dirige vers un petit col au delà duquel je devrais trouver le deuxième sentier d'accès au Col de Conode.

Et même si j'ai l'air ronchon, tout n'est que bonheur avec un tel paysage :

Ce contenu requiert HTML5/CSS3, WebGL, ou Adobe Flash Player version 9 ou supérieure.

Arrivé au petit col sans nom, je trouve comme prévu les sentiers des vaches. La vue au nord donne sur la Crête de la Plane et, au fond le Col de Rabou :

Dscf0416

A mes pieds se trouve la Fontaine de Bure, source précieuse d'eau pour le bétail (on y voit d’ailleurs une prise d'eau arrosant un abreuvoir croisé plus tôt) :

Dscf0419

Et comme son nom l'indique, cette source se trouve au pied de l'imposant Pic de Bure :

Dscf0417

Encore une ondée, plus longue, mais tout juste rafraichissante. La descente est douce, dans une agréable végétation, et me permet d'apprécier en face le Col des Roux où, malgré la distance, je distingue clairement l'une des deux cabrettes sommitales :

Dscf0420

Un petit passage étroit légèrement délicat dans une combe mi-moraine, mi-schiste délité précède l'entrée dans la forêt qui me mène au Col de Conode. Le sentier, peu emprunté, est encombré par la végétation qui me reverse sur les mollets les gouttes de la pluie qui est tombée une troisième fois.

Je me recouvre, brièvement et toujours inutilement, au col et retrouve la large piste qui me ramènera à la voiture... sous le soleil... Pas grave, c'était bien suffisant pour ma petite forme du jour. Et puis ce fut une intéressante reconnaissance pour une prochaine randonnue qui promet d'être superbe !

Arrivé à la voiture après 12km et 650m de dénivelée, j'ai prolongé ces 4h15 de randonnue par une bonne pause pic-nique et délassement.


Dévoluy Randonnue

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Bonjour,

Ce site traite de naturisme, conformément à la définition donnée par la Fédération Française de Naturisme (FFN) : "Le Naturisme est une manière de vivre en harmonie avec la nature, caractérisée par une pratique de la nudité en commun, qui a pour conséquence de favoriser le respect de soi-même, le respect d’autrui et celui de l’environnement".

L'éthique naturiste doit y être respectée. Merci d'en tenir compte dans vos propos.

Bonne visite.