Dévoluy - Charance, Col de Côte Gelée

Depuis quelques semaines, je délaisse un peu la randonnue au profit du footing, de la montée "rapide" (700-750m de dénivelé positif à l'heure) sur le parcours de kilomètre-vertical de Gap et même, comme samedi dernier, d'un mix des deux mâtiné de randonnée et de pseudo trail. Mes parcours d'entraînements sont situés aux portes de la ville, sur le domaine de Charance, lieu incontournable où se retrouvent de nombreux Gapençais pour prendre l'air, se balader, courir, pic-niquer, etc. Inutile donc de préciser que si l'endroit est idéal pour les activités sportives, il l'est fort peu pour la randonnue...

Néanmoins, ayant pu constater que le versant Nord est généralement désert, il y a peut-être moyen de profiter nu de quelques kilomètres. Bien que ce ne soit pas l'itinéraire le plus adapté, je suis accompagné par Sylvain, également Gapençais, qui m'avait contacté en février dernier par le biais de ce blog. Nous nous retrouvons donc sur le parking de Charance et entamons la montée qui mène à la Brèche de Charance, vers le centre à droite du Pic éponyme :

20181013 113507

Toujours animé par la recherche de l'effort physique, je suis équipé très léger, un "gilet" de trail remplaçant mon habituel sac à dos de randonnée. Il en va de même pour le matériel réduit à sa plus simple expression : 2 flasques d'eau de 500ml, des pâtes de fruits, mon smartphone avec un ancien mini trépied reconverti, quelques babioles, un short, un T-shirt, un coupe-vent de running, bâtons et chaussures de trail.

Ainsi équipé, j'attaque d'un bon rythme la montée, explore un nouveau raccourcis et il nous faut peu de temps pour arriver à mi-hauteur au "belvédère", beau point de vue sur le bassin Gapençais exceptionnellement embrumé. Je laisse Sylvain souffler deux minutes avant de poursuivre jusqu'à la brèche qui nous offre cette vue magnifique vers le Pic de Bure et la vallée du Petit Buëch :

20181013 123611

Alors qu'il n'y avait personne samedi dernier sur ce versant Nord, nous voyons arriver un VTT-iste et plusieurs cavaliers, confirmation si besoin était que le dimanche est moins propice à la recherche de solitude. Nous nous engageons sur ce sentier de descente qui rejoint vite l'extrémité d'une piste forestière. Mais située à l'ombre de la crête, il y fait bien frais, vêtu seulement d'un short léger ! Alors pour éviter de trop me refroidir, j'abandonne provisoirement Sylvain pour courir et l'attends régulièrement aux endroits stratégiques.

Dès que nous retrouvons le soleil, la vue étant dégagée, nous pouvons enfin nous débarrasser de ce qu'il nous reste de vêtements et apprécier la beauté du paysage avec ses couleurs automnales :

20181021 122643

Pour l'avoir déjà utilisé quelques fois, je reconnais que si mon équipement sied parfaitement à l'exercice, le gilet étant idéal pour courir sans gène, je dois bien convenir qu'esthétiquement parlant, il n'est pas des plus seyant... Pas grave, ce côté minimaliste me permet de profiter davantage encore du doux soleil d'automne :

20181021 123512

Légèrement sur la gauche, perché au dessus de la vallée du Petit Buëch, le village de Rabou offre quelques départs de randonnées sympas comme celles que j'ai pu faire en 2012 et 2013 :

20181013 130917

Avant de contourner le relief nous jetons un regard en arrière sur le chemin parcouru depuis la Brèche (à gauche). Sur sa droite, on devine le Pic de Charance, point d'arrivée du parcours de kilomètre-vertical puis, culminant, le Cuchon :

20181013 130805

Arrivés sur une piste forestière carrossable, le risque de rencontres étant plus important, nous renfilons le short. Nous croiserons d'ailleurs un couple puis un petit groupe attablé. Avançant toujours à bonne allure, nous rejoignons rapidement les pâturages où nous pouvons à nouveau nous déshabiller. Les passages en sous-bois sont un vrai régal pour les yeux en cette saison !

20181021 131240

Départi de mon habituel appareil photo, je dois conjuguer avec le smartphone, mais par chance il ne s'en sort pas trop mal. Il faut dire que les conditions de prise de vue sont franchement favorables :

20181013 134741

A 14h00, nous faisons un petite pause restauration au milieu des alpages. J'en profite pour faire quelques photos et films.

20181021 135903

Sans oublier un panoramique qui, pour une fois, n'est pas pris d'un sommet mais offre néanmoins un point de vue des plus intéressants :

Ce contenu requiert HTML5/CSS3, WebGL, ou Adobe Flash Player version 9 ou supérieure.

La pause finie, nous nous lançons dans la partie la moins drôle... Une montée raide et directe dans les herbes hautes, hors sentier, jusqu'au point culminant de cette boucle. Avec ce que nous avons déjà parcouru, ça demande un bel effort et nous avons hâte de retrouver la crête au Col de Côte Gelée. Mais une fois atteint, ce col nous permet d'admirer la vue grandiose de part et d'autre. Au Nord, vers la Montagne d'Aurouze :

20181021 144136

Et au Sud vers le Champsaur :

20181013 150831

Après l'effort, le réconfort ! Nous restons là de longues minutes, contemplatifs. A tel point que nous n'avons même pas remarqué l'arrivée d'un randonneur à une dizaine de mètres. Visiblement peu ému par notre tenue, il poursuit son chemin comme si de rien n'était.

20181021 144048

Du col, il nous reste 7km et 800m de descente en continu. Nous restons nus sur les 1,5km qui nous séparent d'un sentier plus fréquenté et finissons avec le short, moi en courant sur les portions les plus propices et Sylvain en marchant. Comme le matin, je l'attends aux endroits stratégiques pour ne pas se perdre.

20181013 151434

Au fur et à mesure que nous approchons du domaine de Charance, nous croisons de plus en plus de monde. Nous arrivons finalement au parking après 5h15 de marche (dont 2h15 nus) fourbus des 20km et 1150m de dénivelée. C'est donc un parcours un peu exigent physiquement où les possibilités d'être nu sont limitées, mais qui offre des points de vue tellement magnifiques, surtout en cette saison, que ce n'est que du bonheur !

J'ai profité de quelques pauses pour filmer mes "exploits" en course... L'occasion de se rendre compte de mes défauts, des conséquences de ma perte de poids depuis quelques mois et du chemin qu'il me reste à parcourir ! Je n'y suis pas vraiment à mon avantage, mais ainsi suis-je alors pourquoi ne pas le partager également ?


Randonnue Dévoluy

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ce site traite de naturisme, conformément à la définition donnée par la Fédération Naturiste Internationale (INF-FNI) : "Le naturisme est une manière de vivre en harmonie avec la nature caractérisée par une pratique de la nudité en commun qui a pour but de favoriser le respect de soi-même, le respect des autres et celui de l'environnement".

L'éthique naturiste doit y être respectée. Merci d'en tenir compte dans vos propos.

Bonne visite.