Bochaine - Pramièrou

Voici maintenant plus d'un mois et demi qu'entre obligations familiales et, surtout, météo exécrable, je n'ai eu la possibilité de faire la moindre randonnue. Nous sommes aujourd'hui mi-mai et, malgré des températures annoncées basses, je ne peux résister à l'appel du soleil prévu généreux. Je me trace donc un itinéraire simple pour la reprise et avec une altitude modérée pour espérer rester nu tout du long. Bien que démarrant exceptionnellement tard (12h00), la température n'est que de 12°C à 900m d'altitude. Un 15 mai ! Et, juste pour rire, les jours suivants seront pires encore...

Après un hiver en demi-teinte, il faut une bonne dose de motivation pour sortir en ce printemps ! Heureusement, la nature, elle, s'en accommode mieux que moi et me permet de me consoler rapidement à la vue des fleurs nouvelles et de quelques beaux papillons virevoltant autour de moi.

P1000110

Malgré l'air maintenu frais par la brise du Nord, le soleil parvient à assurer une douce température. J'accélère juste le pas sur les secteurs ombragés.

P1000116

La vue sur ces paysages que j'aime tant contribue largement au bonheur d'être ici, nu en pleine nature. Pour l'anecdote, le petit village ci-dessous à gauche est célèbre dans la région pour les jeux de mots (pas toujours très fins) qui sont régulièrement faits lorsqu'on le mentionne puisqu'il s'appelle Le Saix...

P1000126

En contrebas, je distingue les toits de la ferme du Faï qui sert de lieux de vie à des groupes de jeunes venant du monde entier :

P1000130

Mais c'est surtout sur les sommets environnants que mon regard préfère se perdre :

P1000129

Surplombant le torrent de Maraize, cette longue falaise parabolique forme une chambre d’échos naturelle aux trois "trompes" monumentales du Faï qui offrent un spectacle sonore parait-il exceptionnel. L'ensemble étant actuellement en cours de rénovation par une association locale, j'espère un jour avoir la chance de le découvrir.

P1000132

Pour se faire une idée de la taille de ces trompes, en voici une prise en photo à l'occasion d'une précédente balade en famille :

1410526

Poursuivant mon chemin, j'aperçois au loin les ruines de l'abbaye de Clausonne fondée en 1185 par des moines Chalaisiens. Plusieurs personnes que j'imagine être membres de l'association des Amis de l'abbaye de Clausonne semblent travailler à sa restauration :

P1000135

Depuis que j'ai quitté la voiture, il y a 6 km de cela, je marche sur une large piste forestière qui, bien que parfaitement stabilisée, n'est pas franchement ma tasse de thé. Alors, lorsqu’arrive un petit sentier plus raide, je ne boude pas mon plaisir et profite de l'occasion pour tester mes nouveaux bâtons sur sol dur. Cet hiver, sur la neige, il m'avait fallu quelques sorties pour m'y faire et finalement apprécier tout particulièrement l'ergonomie de leur poignée.

P1000138

La vue vers le Sud donne sur la Montagne d'Aujour que j'ai eu grand plaisir à découvrir l'automne dernier :

P1000145

Autre nouveauté cette année, après 11 ans de bons et loyaux services, je viens de remplacer mon appareil photo hybride par un modèle compact qui me permet de faire de gros zooms et grace auquel je pourrais peut-être enfin ramener quelques photos exploitables de notre merveilleuse faune. Merci Maman pour le cadeau . Pour l'heure, ça me permet de retrouver la fameuse brèche et de deviner le passage qui nécessite quelques pas d'escalade pour atteindre le sommet :

P1000147

Mon itinéraire initial formait une simple boucle, mais j'avais envisagé un détour si le temps et les conditions météo le permettaient. Malgré la fraîcheur, ça me semble jouable alors je me lance vers le petit sommet sans nom (mais que je m'autorise à appeler Pramièrou, du nom du col qu'il surplombe) situé à droite :

P1000143

Comme je m'y attendais, au sommet, le vent est bien plus fort et glacial ! Alors malgré la beauté des paysages à 360°, je n'y reste que le temps de faire ce panoramique, sans même en contempler les détails comme j'aime habituellement à le faire :

Ce contenu requiert HTML5/CSS3, WebGL, ou Adobe Flash Player version 9 ou supérieure.

Ce n'est pas bien grave, ça me donnera une bonne raison d'y revenir dans de meilleurs conditions. J'ai d'ailleurs tracé un autre itinéraire qui passe par les sommets situés juste devant moi et revient justement par ici :

P1000183

Depuis plusieurs années, j'évoque les impressionnantes antennes de l'interféromètre de l'Institut de radioastronomie millimétrique (IRAM), alors maintenant que j'ai de quoi les photographier de loin (elles sont situées sur le plateau de Bure, à l'aplomb de mon poignet gauche sur la photo ci-dessus), les voici :

P1000177

Pour mémoire, de près et avec un peu d'imagination, ça ressemble à ça (photo prise et "trafiquée" en 2014) :

1370054

Je profite d'une trouée repérée à la montée dans la forêt pour redescendre plus rapidement vers le sentier et y retrouver un peu de chaleur.

P1000193

De retour à mon point de bifurcation, je reprends la large piste forestière en pente régulière et assez monotone. Fort heureusement, bien stabilisée, les 4,5 km qui me séparent de la route sont assez agréables à marcher. Mais sitôt le hameau du Villauret atteint, il me faut renfiler le short pour avaler les 15 minutes de bitume et rejoindre la voiture.

Même si je n'en doutais pas, j'ai eu bien raison de me botter les fesses pour sortir car j'ai vraiment pris plaisir à retrouver cette merveilleuse nature que j’affectionne tant. Côté chiffres, ce fut une sortie relativement rapide puisque assez facile malgré les deux montées qui m'ont fait un peu souffler : 4h30 (dont 4h10 nu) pour parcourir 16,3 km avec 820 m de dénivelée.


Bochaine Randonnue

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ce site traite de naturisme, conformément à la définition donnée par la Fédération Naturiste Internationale (INF-FNI) : "Le naturisme est une manière de vivre en harmonie avec la nature caractérisée par une pratique de la nudité en commun qui a pour but de favoriser le respect de soi-même, le respect des autres et celui de l'environnement".

L'éthique naturiste doit y être respectée. Merci d'en tenir compte dans vos propos.

Bonne visite.