Diois - Banne

C'est un dimanche frais, nuageux et venteux qui s'annonce, mais je ne résiste pas à l'envie de retrouver les copains arrivés la veille au gîte de Saint-Julien-en-Beauchêne pour la désormais traditionnelle semaine de raquettenue organisée par Bruno, au croisement des départements de la Drôme, des Hautes-Alpes et de l'Isère. Une fois faites les retrouvailles, nous nous dirigeons vers le Col de Cabre, laissant une voiture à son aval et poursuivant avec deux autres jusqu'au col où nous entamons cette marche dans un secteur qui m'est encore inconnu.

Craignant un temps le manque de neige, nous profitons tout de même des belles chutes de la veille qui nous permettent de chausser rapidement les raquettes. Malheureusement, je trouve la température trop basse pour me déshabiller alors que seuls Jacques Marie et Guillaume n'hésitent pas bien longtemps à se débarrasser de leurs vêtements :

1430477

Une bonne partie de la montée se fait dans une forêt qui pourrait paraître monotone bien que peuplée d'arbres impressionnants mais qui se trouve magnifiée par son manteau neigeux. A l'approche du Col de Valdrôme, j'abandonne la polaire mais j'en reste là de mon effeuillage.

1430480

Guillaume me fait remarquer qu'une de mes raquettes a un problème au moment même où je me rend compte que l'un des manchons de pivot a disparu de la raquette que j'ai réparé quelques jours plus tôt. Je déchausse et reviens sur mes pas, espérant retrouver dans la neige ce petit bout de plastique qui a peut-être été piétiné par mes camarades... Par chance, je l’aperçois et peux refixer la platine sur la raquette !

1430484

Nous progressons ensuite sur la crête, alternant entre forêt et zones plus dégagées avec une vue fort sympathique sur la Montagne de l'Aup au pied de laquelle se trouve la petite station de Valdrôme :

1430491

A l'approche de la crête sommitale, Jacques Marie, qui ouvre la marche, a la surprise de voir sa raquette s'enfoncer sur... un sapin ! La couche de neige est par endroit tellement épaisse qu'elle en recouvre intégralement les plus petits sapins...

1430494

A notre arrivée au sommet de Banne, matérialisé par un cairn, nous sommes à la fois transis de froid par le vent glacial qui souffle fort et admiratifs de la vue à 360° qui nous y est offerte. Malheureusement, les nuages recouvrent les plus hauts sommets ce qui rend le panoramique moins intéressant. Mais du coup, c'est une bonne motivation pour y retourner un jour où le ciel sera dégagé.

1430505

Du sommet, l'itinéraire le plus évident pour redescendre est une pente vierge un peu trop raide pour que nous prenions le risque de nous y aventurer compte-tenu du niveau d'alerte avalanche. Nos deux chamois que sont Bruno et Jacques Marie s'engagent donc dans une pente encore plus raide mais dans les bois afin de trouver l'itinéraire bis qui nous permettra de poursuivre notre chemin en sécurité. C'est un peu scabreux, mais tout le monde parvient à descendre sans embûche jusqu'à un sentier bien plus sympathique :

1430506

Pour nous remettre de nos émotions, nous faisons une petite pause pic-nique dans la neige avant de nous remettre en route sur ce sentier toujours aussi agréable.

1430508

Compte-tenu de l'absence de sentiers visibles, nos deux guides vérifient régulièrement notre itinéraire, que ce soit sur carte papier ou avec l'aide du GPS. Je dois bien admettre que ça me fait vraiment bizarre de n'avoir aucune maîtrise du parcours mais j'ai une telle confiance en eux que, du coup, je reporte mon attention sur les discussions avec mes partenaires et sur le paysage.

1430514h

Et pour ce qui est des payasages, nous sommes servis sur ce que j'imagine être un pâturage, d'une beauté fascinante, façon Grand Nord Canadien :

1430522

A cet endroit hors du temps, il ne me manque guère que quelques degrés supplémentaires pour me débarrasser de mes vêtements et profiter pleinement de tous les éléments que la nature nous offre si généreusement.

1430524

Nous reprenons alors notre descente sous cette charpente naturelle qui invite à faire de grandes enjambées dans cette neige épaisse. Un régal !

1430536

Changement de décors avec cette vue sur la Longeagne et, dans une moindre mesure, les montagnes de Céüse et Durbonas.

20180318 143827p

La couche de neige disparait peu et peu et, alors que je refixais jusque-là régulièrement le manchon de ma raquette droite, pris par la conversation avec Chantal et Jean-Jacques, je l’oublie complètement jusqu'à en perdre complètement le tamis de ma raquette ! De toutes façon, il est temps de déchausser ; mais dorénavant, il va me falloir être très attentif à ce détail !

Et comme toutes les meilleures choses ont malheureusement une fin, nous atteignons la route où Francis, le seul encore à demi nu, doit se rhabiller. Guillaume nous conduit, Jean-Jacques et moi jusqu'au Col de Cabre où nous retrouvons nos voitures. J'en profite pour faire une dernière photo de ce petit sommet qui ne paie pas de mine mais qui recèle de petits trésors qu'il ne fallait pas louper.

20180318 155128

Nous redescendons alors tous les trois retrouver nos camarades que je dois quitter à contre-cœur après avoir remercié chaudement Bruno pour cette très belle sortie. Je prévois tout de même de les rejoindre dans quelques jours pour de nouvelles aventures.

Il nous aura fallu presque 5h30, pauses comprises, pour parcourir un peu moins de 11km comprenant 500m de montées et 700m de descentes.


Raquettenue Diois

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires

  • Guillaume Ferront
    • 1. Guillaume Ferront Le 28/03/2018
    Salut Frank,
    Merci pour ton récit et tes photos. Nous avons passé un bon moment en ta compagnie.
    A bientôt.
    Guillaume
    Bonjour Guillaume,
    Ce bon moment a été largement partagé et c'est toujours un plaisir de te retrouver sur ces sentiers que nous aimons tant.
    Franck

Bonjour,

Ce site traite de naturisme, conformément à la définition donnée par la Fédération Française de Naturisme (FFN) : "Le Naturisme est une manière de vivre en harmonie avec la nature, caractérisée par une pratique de la nudité en commun, qui a pour conséquence de favoriser le respect de soi-même, le respect d’autrui et celui de l’environnement".

L'éthique naturiste doit y être respectée. Merci d'en tenir compte dans vos propos.

Bonne visite.